Les formations en langues avec Linguapolis : la rigueur germanique, le service à l'americaine, et la French Touch en plus !  

coeursEn cette veille de Saint-Valentin, nous ne résistons pas au plaisir de partager avec vous un tableau un peu austère, mais qui vous permettra de bluffer l'élu/e de votre coeur lorsque vous lui déclamerez la plus belle phrase du monde. Quoi de plus romantique que de déclamer cette phrase magique en bambara, en ch'ti, en fidjien, en tamoul ou en wolof???

Bonne lecture, bon courage pour la prononciation, et bonne Saint-Valentin!

sherwood article Skype translator

Here is an article from Sherwood Fleming, our specialist for intercultural communication in English, commenting Microsoft's Skype Translator. To read the original article, please click on the picture.

 

Microsoft recently demoed Skype Translator, which will be available as a Windows 8 beta app before the end of this year. As you can see in the video from the demo, the idea is that Translator can eliminate the need to learn new languages when people from different cultures communicate with each other. While both promising and ambitious, I have to wonder about the implications of such an initiative.

Cours particuliers  distance visioconfrenceImaginez: vous êtes assis confortablement chez vous, dans votre fauteuil préféré, ou au bureau dans votre cadre habituel, un bon café à portée de main et votre ordinateur à portée d'œil. Ça y est, vous êtes prêt : votre cours particulier de langue à distance peut commencer !

En effet, grâce aux moyens et aux techniques modernes de communication, Linguapolis vous propose désormais de ne plus avoir à vous déplacer ou à prévoir une salle de réunion pour vos cours de langue.

Totalement différent de l'E-Learning (apprentissage en autonomie via des contenus en ligne), ces cours particuliers à distance de Linguapolis sont maintenant accessibles à tous. Aucun logiciel à acheter ou à télécharger : une simple connexion internet, un casque (ou des haut-parleurs) et un micro suffisent.

globe_drapeaux_by_Kilian_3Seit kurzem bietet Linguapolis auch Ferneinzelkurse.

Damit auch Sie sich davon überzeugen können, wie einfach es geht, bietet Ihnen Linguapolis die Möglichkeit, an einem Gratiswebinar teilzunehmen. In dieser kostenlosen Schnuppersession können Sie alles fragen, was Sie schon über Französisch wissen wollten, ohne es fragen zu wagen!

Ob es sich um Grammatik, Aussprache, Rechtschreibung, Wortschatz oder Redewendungen handelt: einfach fragen!

Bei dieser 30 Minuten offenen Runde kann jeder seine Fragen stellen. Die Teilnehmerzahl wird auf 4 Personen beschränkt, damit jeder zum Wort (zur Schrift) kommen kann, und gleichzeitig von den Fragen der anderen profitieren kann.

Alles was Sie hierzu brauchen, ist einen Internetanschluss und einen Headset.

Registrieren Sie sich gleich hier, um sich Ihren Platz zu sichern! Wir freuen uns auf Sie!

Back

antibes_la_salis_1

Die spinnen die Gallier!

In dieser Rubrik wird Ihnen Verschiedenes, Seltames, Lustiges... über Französisch und die Franzosen erzählt. Sollten Sie Anregungen, Bemerkungen oder Fragen haben, dürfen Sie uns gerne anschreiben!

Folge 1: Et bah mon vieux!...

Was unterscheidet eine Altstadt von einer anderen? Der Baustil? Der Stadtplan? Die typischen Berufe, die damals dort ausgeübt wurden? Die Höhe des Kirchturms? Nein, nein, die Frage lautet eigentlich ganz anders, nämlich: Was unterscheidet wirklich den „vieux Nice" von dem „vieil Antibes", außer dass beide „vieilles villes" sind?

 

19064182 sDans un siècle, de nombreux idiomes auront disparu et la langue de Shakespeare - dans sa version moderne, of course - sera plus que jamais celle de la communication internationale.

Nous vous relayons ci-dessous un article paru dans le "Courrier International" du 30 juillet, issus du "Daily Telegraph". Bonne lecture, et régalez-vous!

couv Courrier International 30 juilletCourrier international - n° 1291 du 30 juillet au 19 août 2015

HUMEUR, Marre du French bashing !
Pour ce chroniqueur britannique, les Froggies s'en sortent mieux que les sujets de Sa Majesté. Ces derniers devraient en prendre de la graine.

—The Daily Telegraph Londres

Je viens de rentrer de France. Et, croyez-moi ou non, je pense que les Français ont tout bon. J'ai été frappé par cette évidence dès que nous sommes descendus du ferry, à Folkestone. En France, nous avons séjourné dans un beau château pour à peine plus que ce que coûte un Travelodge [chaîne d'hôtels familiale]. Nous avons parcouru plus de 1 000 kilomètres (oui, j'aime bien le système métrique) de Calais jusqu'à la Provence et sommes revenus sur des autoroutes bien entretenues et pas trop chères. Nous avons traversé des paysages si beaux que mes enfants ont levé la tête de leurs iPad. Nous avons pris d'excellents repas, assez bon marché, presque partout. Et puis... et puis nous avons regagné le territoire britannique. Autoroutes défoncées, stations-service horribles servant une nourriture abominable et hors de prix. Banlieues mal aménagées, faites de petites boîtes de mauvais goût qui envahissent notre plus belle campagne. Les gamins sont retournés à leurs iPad, avec ma bénédiction. Je ne voulais pas qu'ils voient leur propre pays.

photo article le Monde orthographeAlors que l'écrit est omniprésent dans le monde du travail, les cadres sont de plus en plus nombreux à avoir des problèmes avec l'orthographe. « Je rencontre des difficultés quotidiennes », reconnaît Philippe Derais, 45 ans, directeur commercial. Lorsqu'il écrit un mail à l'un de ses clients ou fournisseurs, il est prudent et se relit attentivement avant de l'envoyer. « Cela me gêne physiquement comme un mal de dos. J'essaye de compenser, de mettre en place des stratégies pour pallier mes difficultés. Mais c'est un vrai handicap », dit-il.
Philippe n'est pas le seul dans ce cas. De plus en plus de cadres, jeunes ou moins jeunes, ont des lacunes importantes en grammaire et en orthographe. Diverses évaluations montrent un effritement lent et progressif de ces compétences. « La maîtrise de l'orthographe d'usage régresse depuis vingt ans, mais aussi la conjugaison et la mise en œuvre des accords », indiquait déjà, en 2012, une note du ministère de l'éducation.
Au niveau international, les pays se comparent non pas sur l'orthographe, mais sur la maîtrise de l'écrit ou la lecture. La France n'est pas très bien classée (21e), selon l'étude Pisa 2012. L'école accorde moins de temps à l'orthographe, en primaire et dans le secondaire. Le niveau de la dictée du brevet des collèges baisse d'année en année. Par ailleurs, les professeurs sanctionnent de moins en moins les fautes. En toute logique, ses faiblesses se retrouvent chez les jeunes diplômés et chez les cadres, malgré leurs études supérieures.

14697778 sIl y a parfois dans la vie de grands moments de solitude, doublés d'incompréhension, d'amusement, d'incrédulité, de stupéfaction... Si cela nous arrive déjà dans notre propre pays, avec nos propres langue et culture, que dire de ces mêmes situations, mais à l'étranger, ou avec des étrangers ?

Seul qui n'a pas vu « Bienvenue chez les Ch'tis » pourrait encore ignorer les différences entre les « Français du Nord » et les « Français du Sud ». Et ceux qui connaissent les « Stupeur et tremblements » d'Amélie Nothomb n'oseront plus s'aventurer au Japon sans trembler ! Mais nul besoin d'aller courir à l'autre bout de la planète pour trouver des exemples. Nos proches voisins européens suffisent !

Essayez donc de faire votre créneau en voiture dans une rue en Allemagne, mais avec une technique bien française : un petit « bing!- devant-ah-c'est-bon-je-suis-au-maximum », petit « bing !-derrière-là-aussi-maximum ». Le tout deux ou trois fois, et on est aussi bien rangé qu'un œuf dans sa boite.

3059147_s

Aussprechen oder nicht aussprechen: das ist die Frage!

Warum zum Teufel geben sich die Franzosen so viel Mühe zu schreiben, wenn sie eh nur einen Bruchteil davon bzw. anders aussprechen? Diese Frage wird mir öfters gestellt, und ich bin immer etwas ratlos: „Was kann man da vernünftig antworten?“.

 Wenn eine sinnvolle Antwort in puncto „Begründung“ sich schwer finden lässt, kann man allerdings einiges dazu erläutern, um zu wissen, wann man was ausspricht oder verschluckt.


15237784_sIch fragte mich auch schon seit langem, warum wir Deutschsprechenden immer noch gross und klein schreiben. Jetzt weiss ich endlich warum!

Hier ein paar Beispiele, die den Sinn verdeutlichen sollen:

 

Die Spinnen

Die spinnen

 

Warum sind füllige Frauen gut zu Vögeln?

Warum sind füllige Frauen gut zu vögeln?

 

Er hat liebe Genossen.

Er hat Liebe genossen.

 

 

5611643 s

Pour tous les allergiques et tous les fanatiques des anglicismes, nous relayons ce sympathique article de France Inter:

Alors que la semaine de la Francophonie se termine, retour sur les mots recommandés par le gouvernement pour rendre l'Internet un peu moins franglais. Certains risquent d'avoir du mal à s'imposer sur les chats... pardon, les dialogues en ligne.

On savait déjà que sur Twitter, il fallait préférer le terme "mot-dièse" à celui de "hashtag". Mais en cette semaine de la Francophonie (qui s'achève dimanche), la secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie aimerait qu'on aille plus loin. Internet regorge de mots nouveaux et presque exclusivement anglophones, et en invente à un rythme quasi quotidien. Pour autant, le Français ne veut pas être has-been, et a déjà brainstormé sur les nouveaux hashtags que les Frenchies du web pourraient utiliser avantageusement dans leurs mails, snapchats et autres memes.

Bon, évidemment, ça ne va pas entrer tout de suite dans le langage courant...

Ainsi, le "smiley" deviendrait "frimousse", le "pop-up" serait rebaptisé "fenêtre intruse" (pour que même le mot soit agaçant), et le "hacker" gagnerait en mignonnitude avec le petit nom "fouineur". Au total, dix mots nouveaux que le gouvernement espère que vous oserez placer dans vos conversations. On vous laisse seuls juges.

Drapeau-Canada-300x193Le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion offre des séances d'information sur la vie, le travail, les études et les procédures d'immigration et de séjour temporaire au Québec.

Ces séances sont offertes gratuitement à Paris et dans plusieurs autres villes françaises, une séance est organisée mardi 17 Février à 10h00, à l'Hôtel de Ville de Cannes.

Les principaux sujets abordés sont les suivants :
• les démarches d'immigration temporaire et permanente
• les perspectives d'emploi et le marché du travail
• les attentes des employeurs et les techniques de recherche d'emploi
• l'installation au Québec et le processus d'intégration.


Sur place, il y aura également de nombreux partenaires : pôle emploi international ; agences pour des séjours Au pair, Eurocircle...

b19nature animals land041Die Franzosen lieben es, bildliche Ausdrücke zu verwenden. Aus dem Tierreich gibt es Etliches zu berichten, und wenn die Engländer den Titelausdruck verwenden, schießen die Franzosen gleich mit der schweren Artillerie. In Frankreich regnet es nämlich wie eine pinkelnde Kuh! („Il pleut comme vache qui pisse"). Aber zurück zu unseren Schafen („revenons à nos moutons"): es war nämlich zuerst die Rede von Katzen und Hunden.

Selbst auf der Côte d'Azur gibt es manchmal auch ein Hundewetter („un temps de chien", das kann man ausnahmsweise übersetzen!), und wer schlecht behandelt wird (nein, das würde Ihnen hierzulande niemals passieren...), wird wie einen Hund behandelt („traiter comme un chien"). Wer ins Fettnäpfchen tritt, benimmt sich wie ein Hund auf der Kegelbahn („comme un chien dans un jeu de quilles") oder wie ein Elefant im Porzellanladen, was ins Französische auch wörtlich zu übersetzen ist.

11573997_s„Französisch ist tierisch schwer“. Tja, das habe ich schon mal gehört, und wenn ich recht gut überlege, dann ist auch was Wahres dran.

 Nehmen wir ein paar Ausdrücke als Beispiel. „Etre fier comme un coq“ (Stolz wie der Hahn). Das passt doch perfekt in das Bild des Klischeefranzosen, und der Gockel, stolz, etwas arrogant und dennoch eher klein selbst wenn großmäulig wird Manchem auch in der französischen Politik nicht fremd vorkommen...

 Nur ein Franzose kann Ihnen vorwerfen, sie würden « Parler français comme une vache espagnole » (Wie eine spanische Kuh französisch sprechen). Der stolze und arrogante Gockel kann sich nicht einfach freuen, dass sein Gegenüber sich überhaupt mit unserem tierisch schweren Französisch versucht! Na ja, nun muss ich aber schon ehrlich sein, zumal ich nicht den Eindruck geben möchte, dass ich NUR auf meine Landsleute schimpfe. Ich muss zugeben, dass sehr viele Ausländer diesen Ausdruck sehr früh gelernt haben, und sie mit großer Liebe immer wieder benutzen. Und das finden die Franzosen sogar süß und witzig, diesen Ausdruck im Mund eines Ausländers zu hören!

 Und wer nicht weiß, wie man etwas auf Französisch sagt, der soll einfach „donner sa langue au chat“ (der Katze seine Zunge geben), damit man ihm die Lösung gibt.

 Allerdings genau da, wo man die Franzosen erwartet hätte, spricht bei den heißgeliebten oder -umstrittenen Fröschen, da erscheinen sie nicht, sondern die Deutschen!!! Wenn man in Deutschland einen Frosch im Hals hat, haben die Franzosen einen ganzen „chat dans la gorge“. Immer dieser Größenwahn! Ich sage nur noch eins: „Die spinnen die Gallier!!!“

 In diesem Sinne

 Ihre Véronique Langer

Back

Allons boire un ver!

„Deutsch ist eine sehr schwere Sprache im Vergleich zu Französisch“. Das höre ich fast immer, wenn ich einen neuen Deutschkurs anfange. Aber kaum lasse ich meine Landsleute über ihre eigene Sprache nachdenken (mit ein paar gut ausgesuchten Beispielen), schon wird etwas nervös gelächelt, und komischerweise kriege ich diesen Satz nie wieder zu hören…

 verres

Ein äußerst ergiebiges Beispiel dafür ist die französische Rechtschreibung. Wie sollen bitte unsere ausländischen Frankreichbesucher wissen, wie was gesprochen oder geschrieben wird?

Versuchen Sie doch mal Ihren Freunden vorzuschlagen „Allons boire un ver“ und sie werden ihn schon bald schlucken müssen. Im Glas war der Wurm drin! Zum Glück wird in Frankreich das Glas nicht nach Farbe recycelt. Sonst müssten wir die „benne de verre vert (blanc ou marron)“ suchen. Und ob ich in Versen schreibe oder eine Richtung anpeile, so schreiben sich beide „vers

 Also zusammengefasst: für „ver, vert, vers, verre“, oder sogar „vair“ (der Schuh des Aschenputtels war die „pantoufle de vair“) gibt es eine einzige Aussprache.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites